Aller au contenu principal

Alcatraz ? Guantanamo !

Alcatraz_poster

Un pilote faible que sauve un deuxième épisode diffusé le même jour aux Etats-Unis par la chaîne Fox : bienvenue dans le monde violent et mystérieux d’Alcatraz, la nouvelle série produite par J.J. Abrams. 

«Just like that !»

Montage sans temps mort, ellipses narratives systématiques, personnages stéréotypés sans consistance mais aux froncements de sourcils appuyés : le pilote d’Alcatraz m’a énervé dès les premières minutes. Même les séquences  proposant la reconstitution de la prison au début des années 60, avant sa fermeture administrative pour raisons budgétaires, peinent à sauver l’ensemble. Il faut concéder aux showrunners Elizabeth Sarnoff, Stevens Lilien et Bryan Wynbrandt et au producteur J.J. Abrams qu’il n’est pas simple de s’attaquer à un lieu mythique tel qu’Alcatraz.

Une image de l’enfer

Partie intégrante de l’imaginaire contemporain des Américains, l’île d’Alcatraz (sunrommée The Rock) est, comme son ancêtre le château d’If où était emprisonné Edmond Dantès futur Comte de Monte Cristo, un univers à la fois humain et inhumain, élément d’une justice implacable qui protège les honnêtes gens en isolant les criminels et les marginaux – justice dont les lois ne s’appliquent plus une fois franchies les portes de cet enfer. De rédemption, il n’est pas question. Pour s’en sortir, deux voies s’offrent à l’homme incarcéré : la mort ou l’évasion.

Le château d’If

Or d’Alcatraz, on ne s’échappe pas. Encerclée par une eau très froide aux courants assassins, la prison bénéficie d’une protection naturelle exceptionnelle. La bonne idée de la série est donc d’avoir imaginé une évasion spatio-temporelle proprement fantastique : les prisonniers n’ont pas été transférés lors de la fermeture définitive le 21 mars 1963, ils ont disparu avec leurs gardiens. Pourquoi réapparaissent-ils des décennies plus tard pour commettre d’autres meurtres ? Le mystère tiendra sans aucun doute en haleine les fans qui pourront suivre, si l’on en croit le système narratif mis en place dès le pilote, les mésaventures d’un de ces prisonniers par épisode, ainsi que sa traque, orchestrée par Sam Neill (Emerson Hauser), Sarah Jones (Détective Rebecca Madsen) et Jorge Garcia (Dr Diego « Doc » Soto).

 «Mais c’est bien sûr !»

Alors, mauvais, Alcatraz ? Il est difficile de ne juger une série qu’à partir du pilote, et j’avoue que le deuxième épisode m’a bien plus intrigué, notamment dans le parallèle implicite qu’il tisse entre l’Alcatraz ultramoderne et sécurisé créé par le personnage d’Emerson Hauser, et Guantanamo. Lorsque le prisonnier revenant est attrapé, il est en effet enfermé dans une prison secrète qui rappelle tout autant l’architecture de l’Alcatraz d’origine que les rares images existantes du centre de rétention situé sur l’île de Cuba et dirigé par l’armée américaine hors de tout contrôle extérieur.

Guantanamo

Alcatraz

Si cette direction se précise, la série prendra tout son sens et promet d’ores et déjà un parcours intéressant dans les mystères de la psyché américaine qui aime à opposer les hors-la-loi et les shérifs, les bons et les mauvais, les vivants et les revenants. Sinon, nous nous ferons une raison :  il reste plein d’autres séries à découvrir.

Bonus :

En 2009, des Républicains suggéraient à Obama de transférer les prisonniers considérés comme terroristes sur l’Île d’Alcatraz. Saugrenue au premier abord, l’idée a visiblement séduit J.J. Abrams et les créateurs de la série.

Sinon, Alcatraz vient de l’espagnol alcatraces qui signifie « pélicans » – bon à savoir pour la suite ?

Infos :

Série créée par Elizabeth Sarnoff, Stevens Lilien et Bryan Wynbrandt, produite par J.J. Abrams et diffusée depuis le 16 janvier 2012 sur la Fox.

Casting : Sarah Jones (Détective Rebecca Madsen), Jorge Garcia (Dr Diego « Doc » Soto), Sam Neill (Emerson Hauser)…

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :