Aller au contenu principal

TURN, pilote (AMC)

turn-espions

1776. Abe Woodhull, jeune agriculteur vivant avec sa famille à Setauket, village occupé par les troupes anglaises (les tuniques rouges), est recruté par les patriotes (tuniques bleues) pour devenir l’un des premiers espions de l’histoire des Etats-Unis. (Spoilers).

Le choix d’Abraham

TURN est une série sur la place réelle et symbolique du père au sein de la famille et de la société. Abraham Woodhull (Jamie Bell) est dès les premières images présenté comme le père d’un bébé de presque un an. Il cultive son champ sans s’intéresser à la politique. Jusqu’au jour où, plongé malgré lui dans une bagarre entre le mari de son ancienne fiancée et un capitaine de l’armée anglaise, il est arrêté. Son père, juge de Setauket et ami du Commandant de la garnison britannique basée dans le village, parvient à le faire libérer sans procès ni condamnation. A court d’argent et devant faire face à une mauvaise récolte, Abe part en bateau vendre des choux au marché noir. Il tombe dans un piège tendu par d’anciens amis d’enfance qui le recrutent comme espion à la solde des tuniques bleues. De retour dans son village, il doit faire face à une nouvelle accusation, de meurtre cette fois. Son père parvient à nouveau à lui faire éviter la prison en le faisant jurer allégeance à la couronne d’Angleterre. Mais il se convainc rapidement que son fils ment et décide de ne plus le protéger.

TURN - AMC
Les pères fondateurs

Le pilote de TURN pose les bases d’un récit qui se construit par cercles au centre desquels évoluent des personnages considérés dans leur rapport à l’autorité et à la figure paternelle :
. Le bébé d’Abraham représente l’avenir de l’Amérique, cette colonie anglaise qui doit faire un choix crucial : rester sous domination anglaise ou  se battre pour son indépendance son indépendance ;

. Abraham et ses amis, en âge de prendre les armes et de se battre, constituent la jeune génération dont les choix seront déterminants pour les générations futures ;

. Le père d’Abraham, c’est la vieille génération qui, loyaliste et conservatrice, ne compte pas abandonner les privilèges qu’elle a obtenus ;

. George Washington (dont on parle beaucoup mais qu’on ne voit pas) est enfin le père symbolique, celui qui a fait le choix de la guerre et de l’indépendance. Premier Président des Etats-Unis d’Amérique devenu figure mythique de l’histoire du pays, il sera par la suite considéré comme l’un des pères, sinon le père, de la jeune nation américaine.

Lourde responsabilité, Abraham (oui, le prénom de Lincoln…) doit donc choisir un destin pour lui-même, pour son fils, et finalement pour son pays. Il doit surtout choisir entre son père biologique (le passé) et son père symbolique (l’avenir). Mais dans tous les cas, il est question pour lui de trahison et de fidélité.

abraham - jamie bell

L’héritage

Le sujet de l’espionnage est donc une formidable mécanique narrative pour illustrer ce choix qu’ont dû faire les Américains lors de la guerre d’indépendance. On trahit les uns pour rester fidèle aux autres ; on ment aux uns pour mieux dire la vérité aux autres ; au final, on se bat contre la soumission d’un pays pour mieux en réaliser l’indépendance. il y a quelques années, John Adams (HBO), qui racontait la même histoire, celle de la construction d’une nation américaine indépendante vue par le prisme de l’un de ses bâtisseurs, le deuxième Président des Etats-Unis, s’intéressait surtout à la naissance de la politique. TURN raconte cette même guerre d’indépendance mais du côté du peuple (soldats, sujets, esclaves…). Pour renforcer sans doute l’idée qu’une nation se bâtit aussi avec les mains, le sang, les larmes de gens ordinaires sans qui rien n’est rendu possible mais dont l’histoire effacera les noms.

TURN nous plonge ainsi plutôt intelligemment au coeur de la mythologie américaine, celle des pères fondateurs et de l’héritage qu’ils ont légué à leurs descendants : une nation indépendante.

 

Bonus :

Série créée par Craig Silverstein pour AMC (2014), avec Jamie Bell, Seth Numrich, Daniel Henshall… Diffusée en France sur OCS.

AMC a imaginé, dans une logique de transmédia storytelling, un comics numérique intitulé TURN Origins, dessiné par Steve Ellis et écrit par LaToya Morgan, qui remonte aux origines d’Abraham Woodhull et du cercle d’espionnage.

Turn - loyalises - patriotes

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :